De 1954 à 1959

Photo J. Bazin

1954 La naissance de la STIB

Le 1er janvier : l'Etat belge, la Province de Brabant et 21 communes bruxelloises s'associent à la S.A. « Les tramways Bruxellois » pour donner naissance à la « Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles ». La nouvelle structure de droit public dispose d'une personnalité juridique propre. Bruxelles est dotée d'une intercommunale pour l'exploitation de son réseau urbain de transport. Le capital de la STIB appartient pour moitié aux pouvoirs publics et pour moitié à la S.A. « Les Tramways Bruxellois ».

1955 La STIB hérite de la société « Les Autobus Bruxellois »

Elle exploite alors un réseau ferré de 246 km de long pour une soixantaine de lignes de tramways, une ligne de trolleybus et 3 lignes de bus. La STIB va très vite exploiter les autobus pour la desserte des nouveaux quartiers périphériques : 8 demandes d'exploitation de nouvelles lignes sont introduites et 60 nouveaux bus commandés.


1958 Un premier grand défi à relever

L'ouverture de l'Exposition Universelle et l'afflux de visiteurs à transporter est une occasion pour la STIB de développer son réseau ferré en profitant des grands travaux routiers prévus pour cet événement international. On investit dans les gares de tramways du Heysel, on crée des sites propres pour les tramways de la Grande Ceinture et de l'avenue Louise et un premier tunnel pour les trams est mis en service aux abords de la Gare du Midi.