De 1960 à 1969

1964 L'essor du bus et les prémices du métro

Dans les années 60, le bus a la cote. Ce mode de transport, nettement moins cher à l'exploitation, prend le pas sur le tram. Quarante kilomètres de rails disparaissent alors que le réseau de bus passe de 40 à 185 km.
Parallèlement, la voiture particulière gagne du terrain et, pour lutter contre cette concurrence, la STIB explore la voie souterraine. L'occasion de sortir des cartons le premier projet de réseau de tramways souterrain qui date de 1892 !


1965 Les premiers coups de pioche du prémétro

Les travaux démarrent. L'axe principal est la ligne Est-Ouest, il va de De Brouckère au rond-point Schuman. Et bien que ce tunnel soit prévu pour être emprunté par les trams dans un premier temps, la STIB anticipe sur l'avenir en construisant directement au gabarit du métro.


1967 Une douloureuse restructuration du réseau

Le développement du réseau souterrain entraîne la réorganisation complète du réseau de surface. La suppression de petites lignes au profit des deux axes centraux bouleverse les habitudes. Les voyageurs protestent. La STIB perd une part importante du marché en voyant passer le nombre de voyageurs sous la barre symbolique des 200 millions à la fin 68 !


1969 L'inauguration du prémétro

Le 17 décembre : le roi Baudouin inaugure le premier tronçon de l'axe Est-Ouest. Il se compose de 6 stations souterraines entre De Brouckère et Schuman.
Un an plus tard, le prémétro de la Petite Ceinture est sur les rails. C'est également à cette époque que nait l'art dans le métro: les nouvelles stations sont dotées d'œuvres d'art qui enrichissent le patrimoine culturel de Bruxelles.