HILDE VAN SUMERE - DRIEHOEK IN BEWEGING

UN PEU DE CULTURE...

Sculpture en marbre de Carrare (1982)

L’artiste a tenu à conférer un caractère nettement dynamique au « Driehoek in beweging », exposé dans le hall de la station parce que le voyageur du métro n’a ni le temps ni l’envie de se plonger dans une démarche requérant de la concentration. Le jeu de lumière, la pureté du matériau ajoutent des ombres aux dessins en les accentuant. Le négatif devient positif et vice-versa. C’est une oeuvre statique qui devient dynamique par l’intermédiaire de l’oeil du passant en fonction de son mouvement. Aucune surface n’est livrée au hasard. On reconnaît le cercle comme cycle de la vie, le contraste entre la partie avant concave et la partie arrière convexe, la pureté du matériau et de la réalisation, les ombres accentuées. Le passant remarque ou non la sculpture. Le souhait de l’artiste était de créer ainsi un dialogue.

HILDE VAN SUMERE - DRIEHOEK IN BEWEGING