FERNAND FLAUSCH - LE FEU DE NÉRON - LA BATAILLE DES STYLITES

UN PEU DE CULTURE...

Toiles marouflées et décors lumineux en plexiglas (1988)

Il a élaboré l’une en face de l’autre, deux frises de 60 mètres en plusieurs épisodes. La représentation, le style et le coloris des deux thèmes, à savoir « le feu de Néron et les surhommes » et « La bataille des stylites » ont été réalisés sur des bases très différentes. Dans une série, les actions des personnages, leur environnement et les motifs architecturaux sont prépondérants, alors que la composition par collage et le jeu avec les espaces priment dans l’autre. On retrouve ici un récit qui nous parle de malheur, d’incendie et de fuite. Le caractère direct de la représentation est propre à la bande dessinée. Les deux scènes sont aussi très différentes quant à l’utilisation de la couleur. D’un côté, le jaune et le rouge vifs dominent, tandis que la frise opposée est principalement conçue à l’aide de couleurs plus foncées avec des personnages qui semblent collés, comme des découpages, sur l’image.

FERNAND FLAUSCH - LE FEU DE NÉRON - LA BATAILLE DES STYLITES