TONE BRULIN - LA CARACOLA

UN PEU DE CULTURE...

Décor de théâtre en matériaux divers (1992)

Cette oeuvre est dédiée aux enfants des rues d’Amérique latine. La station Bizet se prêtait parfaitement à une évocation théâtrale. Le pont jeté au-dessus des voies et les parois latérales rappelaient déjà la forme d’une draperie. La construction horizontale des tuyaux peints en bleu sur une hauteur de 3 mètres représente le plancher du théâtre au centre duquel s’élève un deuxième théâtre plus petit, illuminé et réalisé en plexiglas de couleur. Grâce à l’application d’une fausse perspective dans la construction métallique ainsi qu’à différentes dispositions dans la profondeur et à une suggestion ingénieuse des lignes de fuite dans la petite construction en plexi, l’ensemble des lignes de force aboutissent à un seul et unique point situé exactement au centre. Deux figures totémiques se dressent contre les murs latéraux. L’une représente une femme noire aux formes rondes, l’autre représente un homme blanc stylisé par des motifs droits et géométriques. Tous deux portent un enfant brun, symbole de l’amour qui efface les différences de race.

TONE BRULIN - LA CARACOLA