FRANÇOISE SCHEIN - DYADE

UN PEU DE CULTURE...

Composition murale en céramiques émaillées (1993)

L’ensemble constitue une oeuvre entièrement plastique où les frontières des pays européens s’entrelacent en un subtil jeu de traits. L’oeuvre se singularise par sa dominante bleue, couleur dominante de la station. Le texte intégral de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme s’y inscrit en lettres blanches. Elle jongle pour ainsi dire avec la mosaïque, à laquelle elle donne une fonction en la décorant de mots véhiculant un message pour la démocratie. Son rêve est de faire des Droits de l’Homme un véritable réseau international qui sort les navetteurs de leur léthargie. Elle décrit elle-même l’oeuvre de la station du Parvis de Saint-Gilles en ces termes: « Le métro évoque la relation entre les frontières européennes et les Droits de l’Homme ».

FRANÇOISE SCHEIN - DYADE