Natacha Mercier - Nuits Blanches

UN PEU DE CULTURE...

2024

Les portraits présentés ici, « Nuits blanches », offrent une modulation particulière. Les travailleurs de nuit saisis par l’appareil-photo, homme comme femme, à parité, sont représentés seuls, à titre d’individu. Leur pose, non héroïsée, valorise l’intériorité.

Retravaillées avec subtilité informatiquement, ces photographies semblent des peintures. L’artiste, qui les a pesées avec minutie, s’y adonne à la technique du clair-obscur dans la grande tradition de ce genre pictural. Son souci constant est d’installer dans le cadre des corps vivants, respectables, incarnés, impliqués dans leur tâche mais aussi soucieux d’eux-mêmes, en évitant l’idéalisation. 

Extrait du texte "Nuits Blanches" de Paul Ardenne, écrivain et historien de l'art français.