JAN VANRIET - DE STAD BEWEEGT IN DE PALM VAN MIJN HAND

UN PEU DE CULTURE...

2004

Jan Vanriet met pleinement à profit l’espace de ce long et étroit couloir avec deux trottoirs roulants. Il utilise les murs comme fond pour une sorte d’histoire en images, par analogie avec les anciennes tapisseries murales, dans lesquelles on retrouve toutes sortes de thèmes: les premiers pas sur la lune, la place De Brouckère, les chaises aux terrasses… Il s’agit d’un mélange du contexte architectural, c’est-à-dire la place De Brouckère, l’architecture de la place Rogier du milieu du siècle passé, avec les éléments du métro proprement dit: les trottoirs roulants, la signalisation, etc.
L’idée de cette oeuvre trouve son origine dans un poème de Benno Barnard, dont des fragments sont repris dans l’oeuvre et dans une chanson de Jacques Brel qui évoque Bruxelles et la place De Brouckère. Pour la finition de l’oeuvre, des morceaux de linogravure mélangés à des photos ont été utilisés.

JAN VANRIET - DE STAD BEWEEGT IN DE PALM VAN MIJN HAND