FÉLIX ROULIN - SCULPTURES

UN PEU DE CULTURE...

Sculptures en bronze patiné et acier corten (1976)

L’oeuvre de Félix Roulin dans la station Thieffry est représentative de ses réalisations dans les années septante: les colonnes, que l’on croirait sorties du sol, percent le revêtement, craquent et se déchirent à leur tour. Dans les plans et les espaces de fracture, entre la matière brune, sombre et déformée, apparaissent, comme en surbrillance, des fragments de corps, de dos, de cuisses et de pieds, qui sont reproduits avec beaucoup de réalisme. L’acier corten et le bronze oxydé dans lesquels cette oeuvre est réalisée ne sont pourtant pas les matériaux les plus utilisés par Roulin. L’artiste a surtout voulu réaliser une oeuvre que l’on peut toucher et autour de laquelle le passager peut passer ou, à la rigueur, s’asseoir. Les tuyaux qui sortent de terre forment un renvoi au monde industriel et donnent l’impression de se prolonger à l’infini sous le sol.

FÉLIX ROULIN - SCULPTURES