JOSEPH WILLAERT - PROMENADE

UN PEU DE CULTURE...

Peinture à l’huile sur toile marouflée sur panneaux (1993)

Joseph Willaert a entièrement travaillé dans la station Clemenceau sur l’illusion. Ses peintures donnent à l’utilisateur du métro l’impression qu’il se trouve, non pas sous le sol, mais dans un paysage arcadien vierge, dont tous les éléments typiques sont littéralement alignés. Les images glissent devant les fenêtres des rames du métro, comme un cinérama qui suscite de la nostalgie chez les plus âgés et de la curiosité chez les plus jeunes. Grâce à un langage imagé simple, l’artiste stigmatise la lésion de notre société de consommation urbanisée, dans laquelle deux générations ne partagent plus les mêmes valeurs.

JOSEPH WILLAERT - PROMENADE