Aller au contenu

HAMSI BOUBEKER - LES MAINS DE L’ESPOIR

UN PEU DE CULTURE...

Peinture sur panneaux multiplex marin et tôle d’acier émaillée vitrifiée (1999)

Depuis 1994, des empreintes de mains ont été recueillies dans 87 pays. Les dessins de mains inspirés des tatouages traditionnels ont été agrandis pour former trois grands ensembles. Ces empreintes de mains du monde entier expriment le désir de paix mondiale. Elles ont été principalement recueillies dans des écoles. Mais des sommités dont des prix Nobel de la paix, comme Yasser Arafat (1994) et Adolfo Perez Esquivel (1980), Daniel Cohn-Bendit, membre du parlement européen, Albert Jacquard, biologiste et philosophe, et beaucoup d’autres personnalités du monde de la littérature, de la politique, du cinéma, de l’art, de la culture, du sport et de la religion ont aussi été impliquées dans ce mouvement. Des personnes normalement considérées comme faisant partie de groupes marginaux, à savoir des prisonniers, des sans-abri, des demandeurs d’asile, des réfugiés, des handicapés et des personnes âgées ont également été associées. Bruxelles, comme capitale culturelle en l’an 2000, était l’objectif final.